La dernière réforme des programmes scolaires des collèges a suscité beaucoup d’oppositions. Nous avons assisté le 10 octobre à leurs derniers soubresauts. Or elle va pratiquement dans le même sens que toutes celles qui l’ont précédée depuis 40 ans. La seule différence, c’est qu’elle achève la transformation de notre système éducatif en système de garderie au rabais.

La ministre de la Déséducation nationale avec le soutien de sectaires pédagogistes & grâce à la complicité des pseudo-syndicats minoritaires aliénés par le libéralisme (SGEN-CFDT & UNSA-Éducation, qui osent encore se prétendre de gauche) & d’élus qui n’ont plus de socialistes que l’étiquette, vient d’en publier les décrets d’application.

Cela montre la prégnance de l’idéologie libérale & de la démagogie gouvernementale débilitante, mais cela montre surtout que ces syndicalistes & ces politiques s’inscrivent dans la logique de nivellement par le bas indispensable au développement libéral pour deux raisons :

– les personnes bien éduquées & bien formées ne sont ni dociles, ni interchangeables, ni facilement précarisables ;

– dans la division internationale libérale du travail, notre pays doit se consacrer à l’agriculture & au tourisme, il n’a que faire d’un système éducatif performant.

Enfin, cela montre que les parents passifs de ces futurs chômeurs & ouvriers non qualifiés ont démissionné de leur rôle de citoyens comme de celui de parents. Cela s’avère particulièrement intéressant dans une perspective libérale, car ça aggravera, à terme, la déliquescence des mœurs & ça permettra donc de proposer des mesures réduisant les libertés individuelles pour assurer la sécurité des personnes & favoriser la seule liberté sacrée, celle d’entreprendre.

Si cela a été possible, c’est parce que, aujourd’hui, ni la ministre ni ses sbires administratifs, syndicaux & légistes, ne connaissent les significations des mots éducation & culture. Ce livre arrive un peu tard pour le leur rappeler, mais des politiciens honnêtes peuvent toujours abroger une loi inique ou imbécile ! C’est cet espoir ou cette illusion (L’existence de politiciens honnêtes, dans un pays où ne semblent exister que des politocards !) qui présida à l’écriture de cet ouvrage !

122 téléchargements

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Test captcha * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.